Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilPublicationsNewsletter → Jeune et poli(tiste) 16

Jeune et poli(tiste) 16

Diffusé par l'ANCMSP le mercredi 19 décembre 2007 · Imprimer

À la "une" dans "Jeune et poli(tiste)" numéro 16 :

- Mobilisation LRU : la lettre des trois associations de science politique sur la LRU
- Recrutements : session 2007
- Évacuation musclée à Amiens… Appel à témoignage
- Nos activités à la CJC : rappel des actions CJC sur la LRU
- Et toujours les mises à jour de notre site Internet

Si vous souhaitez diffuser une information dans cette lettre, vous pouvez écrire au bureau de l’ANCMSP : bureau@ancmsp.com.

La lettre des trois associations de science politique sur la LRU

L’ANCMSP s’associe avec l’AFSP, et l’AECSP, pour exprimer les inquiétudes des enseignants-chercheurs, des chercheurs et des jeunes chercheurs de science politique dans une lettre commune, relative aux possibles dérives de la présente loi, sur les dynamiques de la Recherche et de l’Enseignement supérieur.

Dans ce cadre, les trois associations mettent en garde contre des risques inhérents à la mise en œuvre de la LRU : le creusement des inégalités entre les différents établissements universitaires (dynamiques de recherche à deux vitesses), la remise en cause du système des UMR, associant CNRS et établissements universitaires, le risque de localisme, ne garantissant ni la mobilité des enseignants chercheurs, ni la transparence et la qualité scientifique des recrutements, entre autres. Les trois associations réaffirment leur attachement au rôle structurant joué par le CNRS dans les dynamiques de la recherche, particulièrement dans notre discipline, et à des procédures garantissant l’équité, la publicisation et la qualité scientifique des recrutements. Les trois associations soulignent de même la nécessité de mettre en place une réglementation et des procédures d’évaluation sérieuses, visant à encadrer les nouveaux pouvoirs des présidents dans les universités.

Les trois associations, à la suite de ces considérations, mettent donc en avant des propositions communes, concernant les dynamiques de la discipline, et souhaitent participer activement à des échanges avec les responsables politiques sur les axes stratégiques des réformes à l’oeuvre. Dans cette optique, elles sont aussi prêtes à s’engager pour aider à la mise en place des dispositifs d’évaluation et d’expertise, qui verront le jour au sein de notre discipline.

Voir la lettre des trois associations.

Suivi des mobilisations : Évacuation musclée à Amiens

L’ANCMSP ne peut que contester les évacuations forcées et brutales, par les forces de police au sein des campus des universités, suite aux mobilisations des étudiants contre la LRU.

Le bureau a été informé de la menée d’une évacuation musclée à l’université d’Amiens, où on aurait fait appel à des services de sécurité privée, pour déloger les étudiants. Nous invitons les adhérents à faire remonter les informations, et nous encourageons les différents témoins de l’affaire à dénoncer ces agissements.

Recrutements : session 2007

Les résultats de la session de recrutement de l’automne 2007 sont disponibles sur le site de l’ANCMSP.

Nous rappelons, en tant qu’association défendant les intérêts des candidats aux Métiers de la science politique, au regard du contexte de pénurie des postes, et des perspectives contenues dans la LRU, que nous restons vigilants quant aux pratiques douteuses au sein de notre propre discipline.

Nos activités à la CJC : rappel des actions CJC concernant la LRU

Le décret du 30 octobre 2007 relatif aux procédures des élections dans les conseils centraux est disponible sur le site de l’ANCMSP.

Nous rappelons que la CJC s’est positionnée contre la mise en place de la LRU, comme peut le montrer le vote lors de la séance du CNESER de Juillet 2007, ou encore son communiqué plus récent du 26 novembre 2007, publié sur le site de l’ANCMSP.

La CJC dénonce ainsi le recours à des contrats à durée limitée, menant à une précarisation des statuts de la fonction publique, l’absence de créations de postes d’enseignants chercheurs fonctionnaires, et enfin le recrutement de fonctionnaires au "fil de l’eau" par les universités, éléments qui risquent de dégrader la situation des Jeunes chercheurs. La CJC réaffirme donc la nécessité d’améliorer l’encadrement et le suivi des pratiques de recrutement, au risque de rendre de moins en moins attractives les carrières dans l’Enseignement Supérieur et de la Recherche pour les Jeunes chercheurs.

Voir le communiqué de la CJC.

De même, nous soulignons que la CJC continue de militer pour la création d’un collège Jeunes chercheurs dans les universités. Dans ce cadre, la CJC ne peut que contester les choix politiques effectués par le gouvernement.

La CJC est aussi engagée auprès du ministère dans le chantier Jeunes chercheurs, et sur les questions relatives à l’attractivité des carrières de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

L’ANCMSP, quant à elle, continue de se mobiliser, au sein de la CJC, sur différentes thématiques qui lui sont chères : recrutements académiques, conditions de déroulement de la thèse, et valorisation du doctorat dans les conventions collectives.

Mises à jour du site Internet

- Résultats de la session de recrutement-automne 2007
- Résultats Bordeaux IV
- Résultats Paris V
- Résultats Montpellier I
- Cahier des charges des compétences élargies des universités
- Décret du 30 octobre 2007 régissant les élections des universités
- Lettre des trois associations de science politique