Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilPublicationsNewsletter → Jeune et poli(tiste) 19

Jeune et poli(tiste) 19

Diffusé par l'ANCMSP le jeudi 19 juin 2008 · Imprimer

À la "une" dans "Jeune et poli(tiste)" numéro 19 :

- Bientôt le nouveau Système D !
- Rappel de l’AG de l’ANCMSP, le 21 juin 2008 : Venez nombreux !
- Contexte LRU, démantèlement CNRS : bilan et propositions de l’ANCMSP
- Bilan des activités de l’ANCMSP et prochain CA de la CJC
- Et toujours les mises à jour de notre site Internet

Si vous souhaitez diffuser une information dans cette lettre, vous pouvez écrire au bureau de l’ANCMSP : bureau@ancmsp.com.

Bientôt le prochain Système D !

Le prochain Système D sera bientôt disponible et sera distribué aux adhérents présents le jour de l’Assemblée Générale. Pour des raisons techniques, nous n’avons pas été en mesure de sortir ce numéro dans les délais prévus. Veuillez donc nous en excuser.

Rappel de l’AG de l’ANCMSP

L’ANCMSP tient son Assemblée générale à Paris, le samedi 21 juin 2008 à partir de 14h (Paris 1—Sorbonne, 14, rue Cujas, salle G 606). Ce moment doit nous servir à dresser le bilan de l’année écoulée et à fixer les orientations pour celle à venir.

Nous aurons notamment l’occasion de débattre :

- des actions à mener dans le cadre de la LRU et des modalités de recrutements qu’elle entraîne
- des transformations du CNRS, en particulier des SHS et de leur mise en danger (destruction programmée des SHS, pas de création de postes pérennes, pas de financements à la hauteur des besoins, précarisation des situations, pilotage de la recherche par le pouvoir politique et soumission des thématiques de recherche aux seules logiques de rentabilité et d’efficacité économique…).

Comme chaque année, le bureau sera renouvelé lors de cette AG. Ce renouvellement est d’autant plus crucial que de nombreux membres du bureau de l’année écoulée sont sur le départ et que les tâches qui attendent l’ANCMSP sont nombreuses. Le bureau appelle donc ses adhérents à envisager de franchir le pas et à rejoindre le bureau de l’ANCMSP.

L’ANCMSP travaille depuis 1996 à l’amélioration des pratiques de recrutement et à favoriser la transparence de l’information à destination des candidats. S’engager au bureau c’est donner les moyens à l’ANCMSP de poursuivre ce travail, et aussi de continuer à peser sur les enjeux qui se posent de manière particulièrement aiguë en ce moment (conséquences de la LRU, informations sur les postes d’enseignants et de chercheurs, procédures de recrutement, investissement auprès de la Confédération des Jeunes Chercheurs).

Toute candidature peut être postée sur bureau@ancmsp.com.

Les candidats à l’élection au bureau doivent être adhérents et devront être présents lors de l’AG. Ne pourront prendre part au vote que les adhérents à jour de cotisation le jour de l’assemblée générale et chaque membre ne pourra être muni de plus de deux procurations nominales.

Nous espérons vous y voir nombreux.

Contexte LRU, démantèlement du CNRS et recrutements en science politique

Démantèlement du CNRS : mobilisons-nous !

Devant les menaces que la réforme du CNRS fait peser sur les perspectives d’emploi et de conditions de travail des jeunes chercheurs en science politique, le bureau de l’ANCMSP s’associe à SLR et inviterait ses membres à bloquer le CA du CNRS le 19 juin. Si cette action de blocage devait échouer à remettre en cause les orientations de la réforme, nous inviterions tous les titulaires en science politique à participer à la grève administrative préconisée par SLR.

Voir la communication de SLR à ce sujet (et aussi ce lien).

Le recrutement en science politique : bilan et propositions de l’ANCMSP

Forte de son expérience de plusieurs années en la matière, l’ANCMSP formule les observations suivantes :

1. Le site et la liste de l’ANCMSP demeurent des instruments très utiles pour la publicisation et la transparence des résultats. Cette année, le site a enregistré près de 10 000 visites en ce qui concerne uniquement la session de recrutement de printemps (http://ancmsp.apinc.org/spip .php ?article588). Des discussions sur l’opportunité et les améliorations à apporter ont lieu en ce moment même chez notre collègue Baptiste Coulmont, et nous vous invitons à y prendre part.

2. Sans vouloir trancher une fois pour toutes sur ses bienfaits ou méfaits réels ou supposés, le taux de recrutement local est cette année relativement élevé et laisse de beaux jours aux études sur l’homo localis, confirmant ainsi les travaux d’O. Godechot et A. Louvet. Pour sa part, l’ANCMSP souhaite que la réduction probable du nombre de postes statutaires et pérennes, ainsi que la création de postes en CDD, dans les années à venir, ne s’accompagne pas d’une fermeture toujours plus grande du jeu des recrutements, en raison notamment d’une absence de publicité au JO et de l’extension de la période des recrutements (passage des deux campagnes annuelles à un recrutement au "fil de l’eau" selon la terminologie du Ministère).

3. Cette observation statistique est confirmée par les récits que nous avons pu recueillir, provenant de candidat-e-s qui ont eu à affronter des commissions de spécialistes. On avait ainsi fait comprendre à certains que les choix étaient faits d’avance (c’est-à-dire recrutés pour les plus chanceux, et pour les moins chanceux, qu’ "en dépit de la qualité de leur dossier et de leur audition, ils n’étaient pas l’heureux/se élu-e"). D’autres ont dit avoir reçu des "invitations à se désister", ou ont eu l’impression que leur prestation n’avait pas reçu le degré d’attention minimal requis.

Pour l’année prochaine, si tant est qu’il existe encore une saison de recrutement , plusieurs améliorations sont envisageables. Le bureau souhaite ainsi recueillir l’avis de ses membres et abonnés sur l’opportunité de :
- Mettre en place une grille d’évaluations (quelques points basiques) que les candidat-e-s auditionné(e)s pourraient remplir anonymement à l’issue de leur audition, et que l’ANCMSP mettrait en ligne à la fin de la session. Parce qu’elle s’appuierait sur des déclarations anonymes, une telle procédure pourrait permettre de signaler les abus les plus évidents sans mettre en danger les candidat-e-s.
- Mettre en place un système similaire pour les voies d’accès au professorat (agrégation et voie longue). A l’instar du recrutement des maîtres de conférence, il pourrait être bon de connaître et de rendre public les mécanismes internes de cette procédure de recrutement.

Nous remercions les différents abonnés ou adhérents qui ont déjà fait passer des informations précieuses pour enrichir le site lors de la dernière session de recrutement.

Nos activités à la CJC : bilan de l’activité de l’ANCMSP

Le prochain CA de la CJC aura lieu le 28 et 29 Juin 2008 à Rennes. L’ANCMSP y sera présente.

Seront à l’ordre du jour différentes questions relatives aux thématiques de travail concernant le chantier Jeunes chercheurs : la constitution des critères d’un projet de contrat doctoral unique valorisant le doctorant comme salarié de l’université et jeune professionnel de la recherche, les possibilités de valorisation du diplôme de doctorat dans les milieux professionnels non académiques (conventions collectives, dispositifs doctorant conseil). A cette occasion une journée débat est organisée par la CJC le 27 Juin sur les docteurs et l’entreprise, dans l’optique de réfléchir à des outils adaptés pour valoriser le diplôme de doctorat en entreprise.

Soulignons que différents membres du bureau se sont investis cette année dans les différents groupes de travail de la CJC constitués autour des chantiers de partenariat avec le ministère :
- le chantier "jeunes chercheurs", orienté sur la "contractualisation" du doctorant et les possibilités de valorisation du diplôme en dehors de la sphère académique.
- le chantier "personnels, carrières et recrutements".

La CJC s’est positionnée sur les recrutements des enseignants chercheurs à travers un communiqué de presse en février 2008. Elle rappelle son attachement à la transparence, à la publicisation des informations et à des critères de recrutement fondés sur la qualité scientifique. Dans cette optique la CJC craint que la mise en place des comités de sélection, promus dans la réforme de la LRU ne corresponde pas à ces critères.

D’autres points non moins importants seront abordés : le problème des libéralités, relatives à la situation des jeunes chercheurs étrangers mais aussi les problèmes concernant le recrutement des jeunes chercheurs. Dans le cadre de cette thématique, nous rappelons que l’ANCMSP a contribué activement à la réflexion et aux propositions pour l’amélioration des pratiques de recrutement dans le monde académique : Pierre Mayance, a en particulier animé un atelier sur le sujet à la CJC.

Mises à jour du site Internet

- L’état des lieux de l’emploi scientifique en France : le premier rapport de l’observatoire de l’emploi scientifique est disponible sur le site de l’ANCMSP.
- Le petit guide du ministère pour accéder aux métiers de la recherche dans les établissements d’enseignement supérieur et les organismes publics de recherche est disponible sur le site de l’association.
- La publication des critères d’un enseignant chercheur publiant, effectuée par l’AERES est disponible sur le site de l’association.
- L’appel du 19 juin 2008 et le communiqué de presse de SLR sur le démantèlement du CNRS sont disponibles sur le site de l’ANCMSP.