Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilRecrutementsPositions et analyses → Localisme et recrutement : les données (...)

Localisme et recrutement : les données actuelles pour la France

Diffusé par l'ANCMSP le mercredi 16 décembre 2009 · Imprimer

Olivier Godechot, dont l’ANCMSP avait publié les premiers résultats sur le localisme universitaire en France (voir notre revue Système D, n°14 et n°22), vient de publier une brève revue de la littérature sur le localisme en France.

Olivier Godechot commence par rappeler la taille du marché : chaque année, 18 000 inscriptions en doctorat, mais seulement 10 000 soutenances, 7 000 qualifications, et 2 500 recrutements, toutes disciplines confondues. Il rappelle ensuite les chiffres du localisme : le recrutement est localiste (au sens strict) pour 30% des maîtres de conférences et 60% des professeurs, et la tendance était à la hausse dans les années 1970-1980.

Le reste du texte fait le point sur les explications données à ce phénomène. L’ANCMSP profite de cette publication pour rappeler qu’elle a élaboré une Charte pour un bon recrutement, co-établie avec l’AECSP en 2003, et signée par quelques établissements hélas encore trop peu nombreux [la Charte a été mise à jour en 2010, et le lien de cet article a été mis à jour également].

L’ANCMSP effectue également un suivi attentif des recrutements dans sa discipline et dans quelques disciplines connexes, ainsi qu’un suivi intégral et systématique des recrutements sur les postes de maîtres de conférence. D’autres disciplines, dont les mathématiques et la sociologie, effectuent la même démarche : suivre les recrutements, pour plus de transparence et d’équité.

Le suivi des recrutements demande beaucoup d’énergie : nous avons besoin de votre aide ! Pour témoigner sur les recrutements et favoriser leur transparence, adhérez à l’ANCMSP, rejoignez notre mailing-list, écrivez au bureau : bureau@ancmsp.com — ou rejoignez le bureau !