Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilDossiersEnseignement Supérieur et RechercheCNRS → Message du président du conseil scientifique (...)

Message du président du conseil scientifique du CNRS, Philippe REGNIER

Diffusé par l'ANCMSP le mercredi 10 septembre 2008 · Imprimer

Message de présentation de Sophie DUCHESNE :
Vous trouverez ci-dessous le message du Président du Conseil scientifique
du département du CNRS, suite à l’entretien qu’il a eu jeudi dernier
avec Catherine Bréchignac et Arnold Migus. Ceux-ci ont voulu clairement
indiquer que la fin de mandat de la direction scientifique SHS ne devait
pas être interprété comme une remise en cause du projet d’institut
national SHS et ont donné les garanties nécessaires pour que
l’élaboration du projet d’institut puisse être mené à son terme dans de
bonnes conditions, avec la participation de la communauté.

aux membres du CSD et aux ex-présidents de section

Chers collègues,

Grâce à Sophie Duchesne et à Isabelle Sidéra, je peux aujourd’hui vous
communiquer un compte rendu détaillé de l’entrevue que nous avons eue avec Catherine Bréchignac et Arnold Migus (cf.document attaché).

J’ai ensuite rencontré Bruno Laurioux dans le même esprit, en revenant
sur les différents sujets précédemment évoqués pour en envisager les
conséquences pratiques. Mais aussi sur l’urgence du moment, à savoir
l’état de rédaction du projet de structuration.

Une de mes préoccupations était et demeure ainsi que les réunions de
concertation, dont je me réjouis du maintien, soient_ aussi larges que
possible_. Il est très souhaitable que s’y rendent non seulement les
directeurs d’unité, mais des chercheurs, des enseignants-chercheurs, des responsables Recherche des établissements, des ITA. J’avais insisté sur ce point auprès de M.-F. Courel et avais été entendu (dans toute la
mesure du contexte estival et précipité des choses). J’ai fait de même
auprès de B. Laurioux. J’espère avoir été entendu de même, mais vous
invite à_ ne pas craindre de faire circuler et afficher ce message de la
manière la plus extensive_. Le risque n’est pas qu’il y ait trop de
monde, mais pas assez, et une représentativité insuffisante des
différents personnels et responsables, et que, de ce fait, la
concertation ne puisse être concluante.

La communauté scientifique SHS, je crois, peut compter sur nous pour quecette concertation ne s’arrête pas là et continue jusqu’à la désignationdu futur directeur, et au-delà (notre mandat inclut 2009).
Quant au document sur la structuration, qui était joint à mon message
précédent, j’ai réexpliqué la position collective du CSD : les trois
domaines sont inégalement traités (les deux premiers, tellement
englobants, étant insuffisamment mis en valeur comme ils le mériteraient
au profit du 3e auquel on peut donner toutes ses chances de faire ses
preuves sans le présenter comme LA nouveauté attractive des prochaines décennies) ; il serait bon de réintégrer le bon travail fait sur les axes (notamment sur le contemporain) ; et la question du 3e domaine n’est pas tranchée.

Il ressort de cet entretien comme de celui que nous avions eu avec la
direction du CNRS que les responsabilités du CSD ressortent accrues de
la situation créée.

Sur le fond des choses, je crois qu’il est bon que B. Laurioux s’exprime
lui-même et écoute à l’occasion des réunions.

Je vous transmets leur nouveau calendrier :

*- lundi 8 septembre à 15 h à la délégation Centre Poitou-Charentes -
amphithéâtre Charles Sadron*
*
*
*- mercredi 10 septembre à 15 h à l’auditorium de l’INHA - 2, rue Vienne
- Paris 2e pour les délégations Paris A - Alsace - Centre Est -
Rhône-Auvergne - Alpes*
*
*
*- jeudi 11 septembre à 15 h à l’amphithéâtre Rataud de l’ENS - 45, rue
d’Ulm - Paris 5e pour les délégations Paris B, IDF Ouest et Nord, IDF
Est, Nord Pas de Calais et Picardie, Bretagne et Pays de la Loire et
Normandie*

*- vendredi 12 septembre à 15 h à la délégation Midi-Pyrénées - salle
rotonde avec les délégations Languedoc-Roussillon et Aquitaine-Limousin.*

Les informations et questions reçues la semaine dernière me conduisent à
insister pour que commencent à être explicités au moins les grandes
série de questions suivantes :

- y a-t-il des critères et lesquels, sur la base desquels le CNRS et le
département SHS en particulier négocient la vague C avec les
établissements sur les laboratoires susceptibles de passer sous leur
tutelle unique ? Réciproquement, quelle est l’opinion des établissements
sur ce processus (accord de principe ou pas, critères, calendrier) ?

- la communauté SHS juge-t-elle acceptable ou pas dans ses grandes
lignes le projet de structuration élaboré par l’équipe de M.-F. Courel,
notamment sur la subdivision de l’institut en trois "domaines" tels
qu’ils sont désignés ? quelles en seraient les conséquences sur le
périmètre du département (les disciplines), sur son fonctionnement et
sur la répartition des moyens (postes, budgets, ITA) ? comment concevoir
les relations avec EDD, ST2I et SDV pour faire en sorte que
l’interdisciplinarité ne se traduise pas par la sortie hors SHS de pans
disciplinaires entiers ?

Plus ou moins indépendamment de ces enjeux essentiels, le CNRS et nous tous serons très bientôt confrontés à un budget dont il y a lieu de
craindre qu’il ne soit mauvais et ne soit utilisé, à l’intérieur comme à
l’extérieur du CNRS, comme une arme massive de pression morale. C’est
dans un tel contexte, si vives qu’aient été les discussions de la fin du
semestre dernier, que l’énergie, la pugnacité, la lucidité et la fermeté
sur les bons principes de la directrice scientifique démise
représentaient un atout majeur pour nos disciplines. Les réactions
exprimées à ce sujet ne me laissent aucun doute sur ce que nous lui
devons ainsi qu’à son équipe, et qu’il ne faut pas laisser perdre.

Que la discussion continue

Bien cordialement

— 

Philippe Régnier
directeur de recherche au CNRS

LIRE (Littérature, idéologies, représentations, 18e-19e siècles)
Institut des Sciences de l’Homme
14, avenue Berthelot
69 363 Lyon cedex 07

tél. fixe 04 72 72 65 20/21
tél. mobile 06 84 05 68 02
fax 04 72 72 65 51

courriel philippe.regnier@ish-lyon.cnrs.fr