Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilRecrutementsPositions et analyses → Position de l'ANCMSP sur le recrutement par (...)

Position de l’ANCMSP sur le recrutement par mutation

Diffusé par l'ANCMSP le lundi 31 mai 2010 · Imprimer

Ce texte a été diffusé sur la mailing-list de l’ANCMSP, suite à une question sur le devenir des postes de maîtres de conférences après mutation.

Bonjour,

La question du devenir des postes MCF laissés vacants après mutation a récemment été soulevée sur la liste de diffusion. Le décret du 23 avril 2009 relatifs aux recrutements "au fil de l’eau" n’assigne aucune obligation aux établissements concernant ces postes, qui ne sont pas évoqués en détail dans les bilans ministériels sur le recrutement (disponibles sur le site Internet de l’ANCMSP).

Le suivi des recrutements MCF par l’ANCMSP permet d’assembler les informations suivantes :

- De 1997 à 2008, une vingtaine de postes en science politique a été pourvue par mutation (source : bilan ANCMSP).

- Les témoignages recueillis montrent qu’une partie de ces postes donne lieu à des créations de postes d’ATER et/ou à des redistributions de tâches entre collègues de section 04.

- Toutefois, selon les rapports de force, certains postes peuvent donner lieu à un rééquilibrage en faveur d’autres disciplines, avec un risque de marginalisation de la science politique (voir le communiqué de l’ANCMSP à ce sujet).

- Aucun cas de suppression totale de poste n’a été recensé par l’ANCMSP, qui ne dispose pas des données sur les départs à la retraite permettant de suivre cette évolution.

Dans la suite de ces remarques, l’ANCMSP formule les deux recommandations suivantes :

- D’une part, l’ANCMSP invite les universités, laboratoires et enseignants-chercheurs appartenant à des établissements dans lesquels un départ de maître de conférence à la mutation a eu lieu en mai de cette année, à faire en sorte que le poste vacant soit réouvert "au fil de l’eau" le plus rapidement possible, avec des auditions dès le mois de septembre.

- D’autre part, elle invite ses abonnés et membres à faire remonter toute information permettant de compléter ce tableau. L’évolution tendancielle des postes, après mutation ou départ à la retraite, demanderait que soient rendues disponibles les données par section CNU et par établissement des effectifs enseignants, afin d’être mises en regard des données sur le recrutement que l’ANCMSP assemble depuis quinze ans.

Cordialement,

L’ANCMSP