Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilDossiersEnseignement Supérieur et RechercheActualités → Soutien de l'ANCMSP à la Journée de mobilisation

Soutien de l’ANCMSP à la Journée de mobilisation des précaires de l’ESR

Diffusé par l'ANCMSP le mardi 12 avril 2016 · Imprimer

Salut à toi jeune chercheur-E, Salut à toi précair-E, Salut à toi jeune docteur-E, Salut à toi vacatair-E !
Et puis un grand Salut à vous Titulair-E-s !!!

Le 13 avril aura lieu une journée de mobilisation des précair-E-s de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le cadre du mouvement d’opposition à la loi « Travail » (Voir l’appel en pj.).

L’ANCMSP soutient sans réserve ce mouvement organisé par des collectifs de précair-E-s de toute la France et qui vient concrétiser les dynamiques de mobilisation engagées depuis maintenant des années. Dans l’ESR, nous avons eu le triste privilège d’expérimenter l’esprit de la loi « Travail » : la « flexibilité », cache-sexe de la précarité, n’est pas créatrice d’emploi ; elle crée des situations de misère et de désespoir et des conditions d’encadrement des étudiant-E-s déplorables. Demander plus de flexibilité aux jeunes chercheurs (et jeunes professionnels plus généralement) au nom de « l’intérêt général » en assumant que la « vocation » sera un puissant incitatif, c’est leur demander de mettre en jeu leur santé et leurs projets sans en retour leur donner l’espoir d’être recrutés. Cette situation, nous la connaissons déjà : les éléments de langage autour de la « nouveauté », de la « modernité » et de la « nécessité » des « réformes », et ceux qui dénoncent aujourd’hui comme hier « l’immobilisme » et « l’archaïsme » « d’opposants » « privilégiés » ne prennent plus (si tant est qu’ils aient pris un jour). L’innovation, c’est nous qui la produisons, dans nos recherches comme dans nos enseignements. Si le personnel politique lisait un tant soit peu de science politique (ce qui à priori arrivera de moins en moins vu le projet de supprimer l’épreuve de science politique à l’ENA et à l’INET), il se rendrait compte que nous ne sommes pas dupes des vieilles recettes néo-libérales préparées dans les vieux pots peu ragoutants de la « nouvelle » gestion publique depuis le milieu des années 1970 : nous en avons soupé, nous en sommes dégoûtés.

Nous appelons donc les précaires de l’ESR à se mobiliser dans la rue ce 13 avril (à Paris et ailleurs) et dans leurs établissements à partir d’aujourd’hui pour réclamer le retrait de la loi « Travail » et une politique d’emploi ambitieuse à l’Université et dans l’ensemble des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche. Nous appelons les différents collectifs mobilisés à se faire connaître (si ce n’est déjà fait) des organisateurs de la journée du 13 avril (pour les précaires de l’ESR). Pour les collectifs d’Île-de-France ou ceux qui seraient dans la possibilité de se faire représenter le 13 avril, nous appelons également à participer à l’assemblée générale des précaires qui suivra la manifestation du 13 : ça se passera à 17h aux alentours de la BNF (pour plus de détails : contact@precairesesr.fr). Enfin, nous appelons les précaires à venir assister à la conférence que nous co-organisons le 15 avril avec l’AFSP et la section 04 du CNU sur le sous-encadrement et la précarisation de l’emploi scientifique (notamment en science politique) : http://www.afsp.msh-paris.fr/activite/2016/affiche150416.pdf

On se retrouve le 13 et le 15 avril !

http://precairesesr.fr/

L’ANCMSP