Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilBureauParticipation à la CJC2005-2007 : Haute Fonction Publique → 2007 02 11 - [Fwd : [hfp] compte rendu de la (...)

2007 02 11 - [Fwd : [hfp] compte rendu de la discussion au CA de l’ANDèS]

Diffusé par l'ANCMSP le mardi 13 février 2007 · Imprimer


Message original --------
Sujet : [hfp] compte rendu de la discussion au CA de l’ANDèS
Date : Sun, 11 Feb 2007 10:32:15 +0100 (CET)
De : florence lelait
Répondre à : hfp@jeunes-chercheurs.org
Pour : HFP
Copie : CA ANDES <andes.ca@andes.asso.fr>

Bonjour,

vous trouverez, ci-dessous, quelques notes de la
discussion qui a eu lieu hier au CA extraordinaire de
l’ANDèS sur la hfp.

cette discussion a eu pour base le powerpoint (je le
joins à nouveau en fichier attaché).

j’attire votre attention en particulier sur les ponts
suivants :
- nécessité de redéfinir les compétences dont
disposent (ou non) les docteurs par rapport aux
besoins en expertise de la hfp

- scénario d’entrée dans la hfp : a finalement été
retenu la voie d’entrée directe à niveau D.
Une autre idée a également émergé de demander la
création d’un grand corps d’experts scientifiques à
niveau D.
Question sous-jacente : les Dr. entrant dans la hfp
doivent-ils rester des experts ou évoluer également
vers des fonctions généralistes ?

- scénario de formation : le scénario de formation
post-recrutement a été retenu.
En ce qui concerne la formation pré-recrutement, il a
été suggéré de mettre l’accent sur le développement
des CIFRE-CRAPS (depuis un an, il est possible de
faire un CIFRE dans les fonctions publiques, le
parapublic, les associations).

un résumé de l’état d’avancement sera soumis dans les
jours prochains aux adhérents de l’ANDèS sur
andes.agora. Mais ce serait bien si le groupe hfp
réagissait aussi à ces nouvelles propositions. Qu’en
pensez-vous ?

flo


Il faut présenter les docteurs comme des experts.

Il existe déjà un vivier de docteurs pour la haute
fonction publique que sont les enseignants-chercheurs
et les chercheurs. Il faut donc insister sur le besoin
de sang neuf de la hfp et donc la nécessité de
recruter des jeunes docteurs. Argumentaire à
développer.

Il y a actuellement des docteurs dans la haute
fonction publique, mais ils sont issus des grands
corps.

Dilemme : les docteurs entrant dans la haute fonction
publique doivent-ils rester dans leur domaine
scientifique d’origine ou doivent-ils avoir la
possibilité d’évoluer vers d’autres fonctions ?

Diapositive 4
Faire le parallèle entre l’adaptation des procédures
de recrutement de la fonction publique au LMD et
l’inscription du doctorat dans les conventions
collectives (cf. réflexions en cours au MEDEF)

Diapositive 6
rajouter référence au rapport Silguy après « remédier
au manque d’experts »

Diapositive 7
« Améliorer le retour sur investissement »
« Ouvrir l’accès à la haute fonction publique »

Diapositive 8
Préciser qu’il s’agit de personnes (600 / 5000 / 25
000)

Diapositive 9
Niveau L 3
Niveau L 2 (prépa) + Ecole (X, ENS …) => Niveau 2 :
entrée dans le corps
Troisième concours (ENA : 9 postes / an => Voir si
cette troisième voie existe dans d’autres écoles)
Tour extérieur « fonctionnaire » ou « gouvernement »

Diapositives 10 et 11
Dire « Compétences de docteurs » plutôt que « 
Compétences des docteurs »
Mieux définir les compétences des docteurs : vraiment
des compétences en management ?
Remplacer la colonne « Compétence de docteurs » par
une expression générale marquant la correspondance
entre les besoins de la hfp et les disciplines des
docteurs
Compétences des docteurs : relations internationales,
travail collectif
Remplacer « Compétences manquant à la hfp » par « 
Expertises manquant à la hfp »

Faire le parallèle entre l’évolution de carrière dans
le secteur privé (expert en RD pendant 3-7 ans, puis
évolution vers d’autres fonctions) et le secteur
public (recrutement comme expert, puis généraliste) ?

=> Faire la différence entre les compétences et les
savoirs ainsi que les savoir-être.
- les docteurs ont des savoirs spécifiques
- les docteurs ont acquis certaines compétences au
cours de la formation doctorale.
=> Presque tous les docteurs n’ont pas les compétences
administratives, juridiques, économiques de base qui
sont indispensables dans la fonction publique.
Faiblesses chez certains docteurs :
- management
- sens de la communication
- capacité à s’adapter à la gestion du temps (ex.
écrire une note de synthèse en quelques heures)
- apprendre à ne pas être perfectionniste
- pas le sens de la hiérarchie, très prégnante dans
la fonction publique (vs. travail collectif des
équipes de recherche)

Diapositive 13
Remplacer « lobby » par « pré carré » et placer ce
point à la fin

Diapositive 14
Faire un encadré avec le premier point sur
l’adaptation des procédures de recrutement au LMD
Scénarios retenus :
- n° 1 : en l’élargissant à la FPT, n°4 qui rejoint
le scénario n° 1,
- n° 6 : création d’un grand corps interministériel
d’experts scientifiques / parallèle à la
reconnaissance du doctorat dans les conventions
collectives. Faire attention aux modalités afin que
ces postes ne soient pas trustés par les grands corps,
mais proposer plusieurs voies d’accès à ce grand
corps.
- connaissent le milieu scientifique : savent où
trouver les compétences alors que les administratifs
ne savent pas ce qui existe et où chercher
- font articulation entre l’administration et les
experts techniques, les compétences extérieures
- pluridisciplinaire
- assure la continuité de la constitution des
savoirs
=> création d’un pôle d’expertise publique qui fait
l’interface entre l’administration et la recherche.
=> publication de postes fléchés pour le recrutement
=> revendiquer une position éminente, visible :
revendiquer un titre (se méfier de « ingénieur de
recherche ». Risque d’aiguillage vers les postes
d’ITARF qui ne sont pas équivalents aux postes de
hauts fonctionnaires et qui n’ouvriraient pas aux
mêmes perspectives de carrière).

Diapositive 15
Scénario n° 2 retenu
Modification du scénario n°1 : « Favoriser les
CIFRE-CRAPS »