Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilDossiersEnseignement Supérieur et RechercheActualités → Appel à dons en soutien aux collègues turc·que·s

Appel à dons en soutien aux collègues turc·que·s

Diffusé par l'ANCMSP le lundi 1er avril 2019 · Imprimer

Notre collègue politiste turque Füsun Üstel vient d’être condamnée par la justice turque à 15 mois de prison ferme pour avoir signé la Pétition pour la paix, avec 1128 de ses collègues, rendue publique en janvier 2016. 600 de ses co-signataires sont actuellement en procès pour « propagande pour une organisation terroriste ». Une pétitiona été lancée pour la soutenir. Demain, c’est au tour d’une autre de nos collègues politistes, Ayşen Uysal, docteure de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, de se retrouver devant la justice, là encore en raison de sa signature de la Pétition pour la paix.

Il est urgent que la communauté universitaire française, mais aussi européenne et internationale, se mobilise contre les persécutions politiques subies par nos collègues turc·que·s, pour qui la simple signature d’une pétition vaut aujourd’hui la prison, l’interdiction de sortie du territoire et d’exercer sa profession. Les libertés scientifiques et d’expression sont aujourd’hui gravement menacées alors que ces limogeages, procès et peines politiques se multiplient. D’autres procès, eux aussi complètement théâtraux, sont à venir très prochainement. Sans action ni aide extérieure de la part des collègues étrangers, notamment financière et symbolique, nos collègues turc·que·s se retrouvent emprisonné·e·s. Nous invitons chaque organisation professionnelle, associative comme syndicale, à prendre position contre la répression, à agir unitairement pour demander la libération immédiate des collègues emprisonné·e·s et à relayer cet appel au soutien financier auprès de leurs membres. Nous appelons plus largement l’ensemble de la communauté scientifique à réagir contre les actions répressives mises en place par le gouvernement turc.

Outre des actes symboliques de soutien, nécessaire mais insuffisants, deux actions concrètes peuvent être effectuées.

Chacun peut, tout d’abord, apporter un soutien financier au syndicat Egitim Sen qui manque cruellement de moyens pour pouvoir aider tou·te·s celles et ceux qui en ont besoin. Après une précédente cagnotte lancée au moment du congrès de l’AFSP 2017 à Montpellier, l’ANCMSP réitérera cette opération de soutien lors du prochain congrès de notre discipline à Bordeaux, du 2 au 4 juillet 2019. En attendant, et au vu de l’urgence de la situation, merci de donner aussi généreusement que vous le pouvez. Le moyen le plus simple pour transférer l’argent est de faire un virement sur le compte bancaire belge de l’Education and Science Workers Union, qui le reversera ensuite au syndicat Egitim Sen :

  • Motif du virement : ’’UAA Egitim Sen’’
  • Titulaire : Education and Science Workers’s Union
  • IBAN : BE05 3101 0061 7075
  • SWIFT/BIC : BBRUBEBB

Il faut ensuite faire pression sur le gouvernement français et le MESRI pour que le programme PAUSE(« Programme d’aide à l’accueil en urgence des scientifiques en exil ») aide à nouveau nos collègues turc·que·s qui y ont candidaté mais qui ne peuvent quitter le territoire car leurs passeports ont été confisqués par les autorités. Si ce programme d’aide existe toujours, il semble aujourd’hui peu actif. Or, c’est son renforcement qui est plus que jamais nécessaire.

L’ANCMSP apporte tout son soutien à nos collègues turc·que·s, et appelle chacun·e à agir pour les aider. Nous suivrons avec attention le déroulement du procès d’Ayşen Uysal, à qui nous pensons tout particulièrement.