Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

CR AG CJC Toulouse Oct 2004

Diffusé par l'ANCMSP le octobre 2004 · Imprimer

Salut,
Je vous fait un compte rendu de l’ag de la CJC un peu long.
I Le « tradi » : vote des bilan etc…
II EURODOC
III compte rendu de l’atelier I auquel je n’ai pas été
IV compte rendu de l’atelier 2 auquel j’étais à lire absolument réagir svp.

I Le « Tradi »
L’AG s’est donc tenue à Toulouse, sur le campus de la fac de science, loin de tout, sans aucune infos sur le site de la CJC ! …
20 associations étaient représentées pour 36 associations adhérentes. Deux associations ont adhérées le jour de l’AG mais étaient absentes, notamment les DURS de Strasbourg, qui avaient envoyé une « lettre de motivation » pour proposer leur adhésion. Je suppose que c’est l’usage. Après lecture de cette lettre, les DURS ont été qualifiés de « sciences humaines esprit ouvert » ce qui voulait dire que l’on pouvait les accepter dans la CJC … (l’autre asso je ne sais plus ce que c’était)
Sur les 20 présents, on pouvait compter :
-  4 asso de doctorants en SHS (lettre, éco et socio du Travail, socio et science pol)
-  5 asso regroupants des doctorants d’un site universitaire
-  6 asso de sciences (bio, chimie, svt, institut pasteur, insa)
-  1 asso des doctorants de polytechnique
-  3 asso de doctorants des écoles des mines
-  1 asso d’informatique

Bilan financier :
Le bilan de trésorerie est de 964.81 euros. De nombreux dons ont été enregistrés. (Il faudra penser à voir si notre adhésion est à jour et si besoin la renouveler)
Le bilan financier est adopté à la majorité des présents.

Bilan moral :
- le dossier sur les libéralités : grand succès, 20 000 accès sur le site internet donc bonne diffusion. Ce dossier a aidé à la mobilisation de l’école des mines (en cours)
Un groupe de travail interministériel a été créé, mais ne s’est réuni qu’un seule fois depuis, mais cela a permis la médiatisation du dossier au plus haut niveau. De plus la CJC a été reconnu en tant qu’interlocuteur des jeunes chercheurs (même Haigneré en a parlé, alors…) les représentants de la CJc ont été auditionnés à l’assemblée national et au sénat sur le rapport sur les libéralités.

- Collège spécial de représentant : demande d’un collège spécial pour représenter les jeunes chercheurs dans les conseils univ. Objectif : créer un sous collège du collège permanent pour y rassembler et assurer la représentation de tous les jeunes chercheurs et chercheurs non permanents (ne plus être représenté en tant qu’étudiants par les syndicats). Donc nécessité de l’accord des syndicats
Rédaction d’un texte d’avant projet de loi. Réticence du ministère sur ce projet. Par contre le projet a été bien reçu par l’unef, ce qui a amélioré considérablement les relations entre l’unef et la CJC. Une réunion de travail a eu lieu avec le SNESS-SUP mais la discussion est restée sans réponse officielle. L’uni a également demandé a rencontrer la CJC pour discuter de ces proposition « il va falloir faire de la pédagogie » a ironisé un élu CJC.
Ce texte a également été envoyé à la CPU qui n’a pas donné suite.

- emploi scientifique : objectif peu avancé depuis le dernier CA. Réflexion sur l’emploi privé : emplois de doctorants, compétences professionnelles, reconnaissance du doctorat dans les conventions collectives. Mais la réflexion sur l’emploi privé est considéré comme relevant plus de la compétence de l’ANDES que de la CJC…
La proposition e réforme des ater n’a pas avancé. Proposition d’une motion pour limiter l’âge d’entrée en CR2….

- Charte des thèses : construction d’un outil d’évaluation de la charte des thèses.

- Alloc de recherche : obtention d’une revalorisation des AR. Travail actuel sur l’indexation sur le SMIC et l’augmentation des AR au cours du doctorat.

- formation doctorale : réforme de l’arrêté de 2002 (cf compte rendu de l’atelier auquel j’ai participé)

- Changement du non de la CJC : le CEC est devenue CJC : succès total !

- Intranet : bon outil car permet un travail collectif en ligne mais pas utilisé par tout le monde car un peu difficile (la preuve je n’ai même pas pu m’inscrire à leur AG !! malgré le code fournit par Hélène)

- Contexte de l’année 2004 : mouvement de la recherche, participation de la CJC, diversification des contacts. Transfo du terme « jeunes chercheurs » considérés avant comme « les post doc + jeunes MC » et considérés aujourd’hui comme « doctorants et post doc » (c’est donc un grand pas pour l’humanité comme dirait l’autre …)

Bilan : des efforts à faire sur l’organisation interne.
Le bilan moral est validé à la majorité des présents.

II EURODOCS

C’est une sorte de CJC au niveau européen.
Implication renforcée de la CJC cette année dans cet eurodoc. Eurodocs c’est 17 associations nationales de doctorants + des observateurs comme la russie.
Il y a un ou plusieurs groupe de travail sur les conditions de travail des doctorants européens et la rédaction d’un texte type « charte des thèses » au niv euro pour faire une proposition à la commission européenne (donc possibilité que ce texte devienne applicable dans les états membres)
La conférence d’eurodoc aura lieu du 11 au 13 mars 2005 à Strasbourg avec p^plusieurs conférences relatives à la mobilité, le processus de Bologne (LMD) et sur les doctorants ; Si ça intéresse quelqu’un contactez les.

III restitution Atelier 1

Objectif : construire un outil pour évaluer la conformité des chartes des thèses avec la version officielle du ministère. Il s’agit d’une grille d’évaluation qui permet de noter selon des critères la conformité ou non de la charte. Mais je ne sais pas quels critères ils ne l’ont pas dit et je n’ai pas non plus demandé. A terme faire des classements des chartes des thèses pour voir qui et où elle est le mieux appliqué. Dès que l’outil est au point il sera utilisable par tous le monde pour tester sa propre charte. Après un rapport sera sûrement réalisé.

IV restitution atelier 2 « A ma sauce »

Alors voilà le gros morceau.
Il s’agit pour la CJC de ré écrire un arrêté concernant le déroulement des études doctorales, arrêté qui est modifié périodiquement depuis les années 80. je ne sais pas si certains d’entre vous ont déjà travaillé ou pas sur cet arrêté…
BUT : révision « à la sauce CJC » : obtenir la valorisation du doctorat et l’orienter vers le secteur non académique.
Le document comprend la version actuelle et la version modifiée par la CJC, dont une grande partie est déjà rédigée et une autre partie reste en chantier. (je pourrai vous l’envoyer si ça vous tente de le lire, mais à la rentrée de toussaint car je ne sui pas chez moi)
Le texte écrit par la CJC a plusieurs objectifs :
1/ revaloriser le rôle des écoles doctorales qui deviennent des « instituts doctoraux » et ont un rôle de contrôle très importants.
2/ redéfinir ce qu’est le doctorat
(tout ça alors qu’on ne sait même pas quel est le contenu du « D » de la réforme LMD)

LA JE DEMANDE TOUTE VOTREE ATTENTION
Le doctorants serait selon la CJC recruté comme pour une embauche, par un labo. Un labo ou unité de recherche PROPOSE un « projet doctoral » correspondant à sa politique de recherche au directeur de l’école doctorale. Ce projet est constitué d’une « problématique », le profil du doctorant et les financements souhaités. En gros « il nous faut quelqu’un pour travailler là dessus ». A partir de là, le projet après validation est publiciser partout et le recrutement est organisé à l’échelle nationale. Il y a audition des candidats qui doit faire preuve de ses qualités scientifiques et avoir un projet professionnel pour l’après thèse !!!! …………
Après ça le meilleur candidat (celui qui a le bon profil) est choisi et à partir de là il à le droit de s’inscrire en thèse et sera en CDD de trois an.

Maintenant vous imaginez ce que ce truc peut donner en science politique
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
C’est la recherche sur projet, c’est bien le PROJET DU LABO qui sera financé, pas la personne. Donc le doctorant devient de la main d’œuvre pour labo.
Le doctorant n’est pas capable de définir son sujet (entendu texto) et ce n’est pas son rôle ! Et en même temps il doit faire preuve de sa qualité scientifique pour être recruté. Comment peut il faire preuve de sa scientificité s’il n’est pas capable de présenter lui même un projet de thèse, même si celui ci est imparfait ?
Donc ultra soumission du doctorant au directeur de thèse et aux équipes. De plus pour certains des membres de la CJC, parler de « tuteurs » pouvant assurer l’encadrement du doctorant est considéré comme du PIPO car ça serait de faux directeurs de thèse et ça n’arrangerai pas les pbs d’encadrements. La question de la HDR fut posée du bout des lèvres mais le débat fut habilement esquivé.

Je pose la question que ça revient à effectuer un recrutement post thèse. (et de plus dites moi quel mec sortant du master va faire le tour de France des facs pour postuler sur des projets de labo ? donc localisme obligatoire, institutionnalisé + risque de projets bidon pour obtenir des financements + pb de la diversité des sujets)
Voici la réponse que j’ai noté : « est-ce qu’il ne vaut mieux pas ne pas faire de thèse plutôt que de faire une thèse non financée sans poste au bout ? » (donc là j’arrête ma thèse puisque je correspond personnellement à ça !)
La fille de DDE (avec qui j’ai discuté on était à côté) a également soulevé le pb de la diversité des sujets, de la soumission du doctorant au directeurs de recherche au labo etc… même type de réponse. Elle fait remarquer que ça revient à dire que le doctorant est de la main d’œuvre pour les labos. Réponse : « quand on aura ça, ça sera génial ! » La fille de DDE demande aussi que devient la formation dans tout ça, on est censé se former à la recherche par le doctorat, pas simplement être de la main d’ouvre.
Réponse « à force de trop dire que le doctorat est une formation on a oublié le côté professionnel donc il faut enfoncer le clou de ce côté là. Mais ça ne veut pas dire qu’on oublie le côté formation » Ouais mais bon ça n’apparaît nulle part dans leur arrêté !
La fille de DDE et moi on discute, on a les boules, on est pas d’accord avec le contenu, mais tous le monde est contre nous !
Règle implicite du débat : si tu ne proposes rien, tes remarques sont nulles et non avenues, (il n’en sera pas fait mention dans la restitution générale). Il faut être pragmatique, arrêter d’être contre tout et proposer des solutions. Avec celle là on résorbe le trop plein de doctorants. Autre phrase entendu « oui, nous qui faisons des thèses et avons des soucis, on n’est pas habitué à ce discours, c’est difficile pour nous de l’accepter, mais il le faut ! »

Autre question soulevée : et si le mec recruté s’avère être un « mauvais » : il faut donc imaginer une procédure de licenciement du doctorant pour se débarrasser de ce mauvais qui va griller les financements du projet … (on ne dit pas si ce licenciement sera avec ou sans indemnités…) La fille de DDE et moi on se demande si on est pas dans une réu du MEDEF ! Bon ce point du licenciement par contre n’a pas été travaillé cette fois là, mais a bien été retransmis lors de la restitution…

Bon je ne pense pas que tout ça corresponde aux positions que souhaite défendre l’ancmsp pour les doctorants. Toute seule c’est dur de s’opposer, et même avec la fille de DDE, on avait du mal, parce que c’était 30 contre 2. Un mec des mines était d’accord avec nous, bien qu’il nous ait expliqué que chez eux ça fonctionne déjà comme ça. Finalement il s’est fait rentrer dedans et a fini par dire « ok vous m’avez convaincu, je suis d’accord », pour éviter la polémique.

Lors de la restitution, il a été demandé une validation par vote du travail effectué. Il s’agissait de valider la rédaction de l’article 7 que j’ai exposé ci dessus et de l’article 19 qui portait sur le principe de la validation de la procédure de recrutement (celle de l’article 7). Cet article 19 que je ne détaille pas, prévoit une signature d’une sorte de super charte des thèses, qui prévoit tout un suivit du doctorant par un « comité d’expert » si possible extérieur à l’unité. (c’est grâce à ce suivi qu’on pourra effectuer un licenciement si le travail n’avance pas ou que le mec est nul) Suivi réalisé via le directeur de thèse, le directeur d’unité, le directeur de l’école doctorale bref toute une hiérarchie dont on a aucune assurance qu’elle fonctionnera mieux et de manière plus transparente que celles qui existent aujourd’hui…
Je me sui abstenue sur le vote de ces deux articles. La fille de DDE a voté contre. Il lui a été immédiatement demandé de justifier son vote devant toute l’ag, ce qu’elle a refusé. Ensuite, elle m’a dit le lendemain que le samedi soir, elle s’est faites « massacrer » pendant le repas sur son vote contre, que la politique de la CJC c’est le consensus, qu’il ne faut pas briser le consensus, qu’elle aurait du voter pour et que c’est mal d’être contre, que de toute façon « tu n’as rien a proposer… » …. Bref une vrai leçon de démocratie…

Dernier jour, le dimanche

Autres choses intéressante sur l’idéologie de la CJC entendues :
« le doctorat est un travail pas un diplôme »
Sur les chercheurs associés : « la cjc n’a pas les idées claires la dessus » il faut aménager la période entre soutenance et recrutement avec un volant de CDD de 3 ans non renouvelable (les fameux chercheurs associés. Donc on compte : cdd de 3 ans dans un labo en tant que doctorants + cdd de 3 ans en tant que chercheurs associés et après ? dans tout ça que devient le statut de fonctionnaire ?)
Il faut limiter l’âge de recrutement en MC et CR de début de thèse à début de thèse +6 ans (la thèse se fait en 3 ans bien entendu pour tout le monde)

Enfin, vote du bureau avec 120 mille vice présidents …. Je me suis inscrite sur deux listes de discussion, parce qu’ « il faut des SHS ». Il faut d’ailleurs vérifier que quelqu’un est bien inscrit sur leur liste CA pour recevoir les infos + si on est à jour de cotisation.

Enfin je ne vous cache pas que je trouve leur discours sur le doctorat plutôt effrayant surtout quand on sait que ce texte est quand même un arrêté qui sera proposé au gouvernement. On nous a rassuré en nous tenant le discours « traité constitutionnel » à savoir : on essaye ça, si ça déconne on mettra des gardes fous … après…

Seul moment de jubilation intense : la lecture du texte d’Hélène qui a fait l’unanimité. Mais il y en a quand même eu pour dire qu’il aurait fallu être plus soft !
Mais non vas-y Hélène !!!

INFOS annexes :
- prochains CA
-  février 2005 nantes
-  mai 2005 montpellier

- DDE
L’asso est en train de se casser la gueule apparemment ……..

Télécharger : CR_AG_CJC_Tlse2004.rtf.

 Fatal error: Uncaught exception 'Exception' with message 'String could not be parsed as XML' in /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/plugins/auto/soundcloud_importer/genie/import_tracks.php:57 Stack trace: #0 /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/plugins/auto/soundcloud_importer/genie/import_tracks.php(57): SimpleXMLElement->__construct('') #1 /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/plugins/auto/soundcloud_importer/genie/import_tracks.php(84): get_and_insert(NULL) #2 /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/ecrire/inc/queue.php(264): genie_import_tracks(1519551684) #3 /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/ecrire/inc/queue.php(393): queue_start_job(Array) #4 /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/ecrire/inc/genie.php(95): queue_schedule(NULL) #5 /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/ecrire/inc/utils.php(1012): inc_genie_dist(Array) #6 /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/ecrire/public.php(207): cron() #7 /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/spip.php(26): include('/var/www/vhosts...') #8 {main} thrown in /var/www/vhosts/ancmsp.com/httpdocs/plugins/auto/soundcloud_importer/genie/import_tracks.php on line 57