Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilDossiersEnseignement Supérieur et RechercheActualités → Le TA annule un recrutement à l'IEP de Lille (...)

Le TA annule un recrutement à l’IEP de Lille pour rupture d’égalité

Diffusé par l'ANCMSP le mardi 25 mai 2021 · Imprimer

Communiqué diffusé sur la liste de l’ANCMSP le 21 mai 2021
* * *

Le 30 avril 2021, saisi par trois des candidat·es auditionné·es, le Tribunal administratif de Lille a annulé le résultat du concours MCF “sociologie financière” (n°0821) ouvert par l’IEP de Lille en 2018.

Le Tribunal retient une rupture d’égalité entre les candidat·es en raison d’un courriel envoyé par M. Pierre Mathiot à l’un des membres du Comité de sélection (CoS) l’informant que la direction de l’IEP avait déjà “un candidat en ligne de mire”.

Ce candidat avait été employé auparavant par l’IEP de Lille, et M. Mathiot avait présidé son jury de thèse. M. Mathiot était membre du CoS et alors conseiller du directeur de l’IEP de Lille, et désormais directeur. Le candidat en question fut effectivement celui recruté.

Pour un historique de cette affaire, nous vous renvoyons à cet article de Médiacités Lille, et pour un aperçu du jugement, il est possible de consulter cette dépêche.

L’ANCMSP, l’ASES et l’AECSP avaient tiré la sonnette d’alarme en 2018 sur la composition très problématique du CoS de l’IEP de Lille, qui laissait présager un recrutement déjà joué.

Nous déplorons que ces avertissements n’aient pas été pris en compte par l’IEP de Lille : il en résulte trois ans de procédure pour les candidat·es auditionné·es et non retenu·es, et des conséquences professionnelles lourdes pour le candidat recruté, qui n’est pourtant a priori pas responsable des illégalismes commis par l’IEP de Lille.

Nous appelons les établissements à composer les CoS de manière équilibrée et dans le respect des règles en vigueur, et les membres des CoS à respecter scrupuleusement les principes de déontologie en matière de prévention des conflits d’intérêts.

L’extrême pénurie des postes qui sévit dans l’ESR et dans nos disciplines ne doit pas être une excuse pour faire n’importe quoi en matière de recrutements. À ce titre, l’ANCMSP rappelle qu’elle dispose des ressources financières et de l’intérêt à agir pour attaquer en justice tout recrutement problématique.

Le Bureau de l’ANCMSP