Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilBureauSuivi du recrutement → Lettre de candidats au président de la CS de (...)

Lettre de candidats au président de la CS de Reims

Diffusé par l'ANCMSP le jeudi 10 juin 2004 · Imprimer

Stéphane CADIOU
Anne-Cécile DOUILLET
Florence PAUILHAC
Roelof VERHAGE

Le 10 juin 2004.

Monsieur le Président de la section 4 du CNU,

Candidats aux concours de l’enseignement supérieur, nous souhaitons attirer votre attention et celle de tous les membres de la section 4 du CNU sur les conditions de déroulement du recrutement pour le poste de Maître de conférences 0292 ouvert à l’Université de Reims en mai 2004.

Ce poste relevait des sections 4 (science politique) et 24 (Aménagement, urbanisme). Dans cette perspective, la Commission locale, réunissant des spécialistes des deux sections et présidée par Monsieur M. BAZIN, a procédé, le lundi 10 mai, à l’audition de plusieurs candidats, dont les quatre signataires de cette lettre. Nous n’avons malheureusement pas pu entrer en contact avec les autres auditionnés faute d’en connaître la liste exacte.

N’ayant « pu aboutir à un accord sur une proposition de recrutement » (selon son Président), la commission locale de spécialistes a décidé de laisser le poste vacant.

Cette décision ne peut que nous indigner dans un contexte de pénurie générale des postes ouverts à l’Université et dans les organismes de recherche, situation condamnée au demeurant par la section 4 du CNU.
Elle paraît d’autant plus surprenante dans une année marquée par la forte mobilisation de la communauté scientifique en faveur de la création de postes.

Au-delà de ce contexte, la décision de vacance de poste nous paraît difficilement justifiable. Comment croire qu’aucun des candidats auditionnés ne répondait aux exigences du poste d’autant plus que certains d’entre eux disposaient de la double qualification dans les sections 4 et 24 ? Par ailleurs, le déroulement des auditions ne laissait guère entrevoir le « résultat » final.
Enfin, comment ne pas être étonnés alors que les commissions du CNU ne cessent, depuis plusieurs années, de souligner la richesse du dossier des candidats aux postes de l’enseignement supérieur.

Dans ces conditions, le résultat du concours pour le poste de Maître de conférences à l’Université de Reims a suscité chez les auditionnés une profonde incompréhension. Il traduit manifestement un manque de transparence et un dysfonctionnement que nous ne pouvons que déplorer.

Aussi, souhaitons-nous que la section 4 du CNU prenne connaissance de cette situation pour envisager les mesures qu’elle estimera nécessaire.

Nous nous tenons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur P. Sadran, l’expression de nos salutations distinguées.

Stéphane CADIOU, Anne-Cécile DOUILLET, Florence PAULHIAC, Roelof VERHAGE

Télécharger : Lettre_candidats_.Reims.doc.