Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

AccueilBureauParticipation à la CJCUne tonne d'articles à relire et à (...) → Préparation de l'AG de Strasbourg

Préparation de l’AG de Strasbourg

Diffusé par l'ANCMSP le dimanche 25 février 2007 · Imprimer

Toutes les infos sur le site :

http://cjc-lab.jeunes-chercheurs.org/vie_CJC/reunionsnationales/organisation/OrgaCA022007/

Christian Brevard

1 En quoi les docteurs peuvent ils interesser les entreprises ?

2 quel intérêt des entreprises française pour les docteurs

3 Y a-t-il des catégories d’entreprises plus enclins à travialler avec des docteyurs

4 Trop sovuent on cantonne la firugre du docteur à des postes de développement techniques, pouvez vous donner votre sentiment sur la présence de docteurs à d’autres postes ?

10 Comment rapprocher ces deux mondes ? Quelles pistes ?

5 Vision par rapport aux grandes entreprises ? Vision par rapport aux PME – PMI

6 Docteurs s’insere dans une politique d’innovation

7 augmentation du marché de la formation et du marché des services

8 Question de la reconstitution de carrière

9 Quelle est la position du MEDEF. Discours de Laurence Parisot.

Jean François BOLZINGER
UGICT-CGT

Depuis des années, la CJC et l’UGICT ont depuis des années eu l’occasion de collaborer à plusieurs reprises et nous sommes toujours heureux de pouvoir discuter et travailler avec les partenaires sociaux, d’autant plus avec des syndicats de salariés qui s’intéressent à l’emploi de cette catégorie de travailleurs, les docteurs.

Nous voudrions entrendre le sentiement de l’UGICT-CGT, un syndicat de cadres, sur différents points.

1 Quelle est votre analyse sur l’emploi des docteurs ?

2 Pourquoi considérez vous qu’il faille davantage de docteusr dans les entreprises ?

3 Les premiers contacts unilatéraux autour de la reconnaissance du doctorat dans les entreprises et la fonction publique. De quelle manière doit se faire cette reconnaissance ?

4 Pouvez vous nous dire quelles sont les divergences entre les syndicats sur ce sujet ?

5 A quelle échance peut on attendre des négociations entre les partenaires sociaux sur ce sujet ?

6 Que pense l’UGICT-CGT sur la reconsittution de carrière en prennant en compte les années d’expérience professionnelle du doctorat ?

7 Au niveau européen, y a-t-il des discussions entre Eurocadres et UNICE ?

8 Quelles sont pour vous les pistes envisageables pour rapporcher le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche avec le secteur privé d’entreprise et les fonctions publiques d’autre part.

9 La reconnaissance du doctorat, pétition existe depuis 2 ans avec la CJC.

M Emmanuel Boudard.

En poste à la DG recherche de la commission européenne.

Le positionnement de la commission européenne est pour nous porteur d’espoir.
Le double processus de Lisbonne et de Bologne vont dans le sens d’une reconnaissance accrue des jeunes chercheurs, doctorants et docteurs sans poste dans l’ensemble de la société.

1 Comment la CE envisage t elle la place des docteurs dans la société ?

2 On entend souvent dire qu’il y a trop de docteurs en France. Quels sont les objectifs définis par la CE sur le nombre de docteurs nécessaire à l’Europe de la recherche ? Comment œuvrer pour que la société française et ses employeurs prennent conscience de l’intérêt des docteurs dans le développement économique et social de la société ?

3 Quel rôle pour les docteurs dans le développement de l’innovation ?

4 Par rapport au processus de Lisbonne et de son objectif de 3 % du PIB, où se situe la France par rapport à ses différents partenaires européens ?

5 Quelle place dans ce processus de la charte européenne des chercheurs

6 Europe de la recherche ? Mobilité des chercheurs ? Qu’en est il du visa européen ? Comment est pris en compte cette mobilité par les différents systèmes de protection sociale, de retraite.

7 Quelle est la place des jeunes chercheurs dans le processus de Lisbonne ?

8 Mobilité des jeunes chercheurs, croissance de la mobilité des doctorants, cotutelle, collaboration entre les laboratoires ? Quels dispositifs ?

9 Bologne et son processus LMD, le D est en cours de définition avec Eurodocs.

Directeur de l’ENA Strasbourg.

1 La question de l’état de la reconnaissance du doctorat dans les fonctions publiques

2 Quel besoin pour les fonctions publiques par rapport aux docteurs

3 Question de l’ENA

4 Le double mouvement d’intégration européen et les développements technologiques et sanitaires n’entrainent il pas une nécessaire diversification des profits.

5 La question du doctorat pris dans la reconstitution de carrière comme expérience professionnel.

6 Question des concours datant de l’après guerre ne correspond pas à l’actuel système d’enseignement supérieur LMD.

7 La question du serpent de mer de la réforme de l’Etat comment est intégré le doctorat.

8 La proposition du groupe de L sur la HFP regroupant des membres de l’andes, SLR JC et CJC s’exprimant à titre individuel est elle étudiée ?

9 Voilà plus d’un an, le président de la république s’exprimait le 6 ajnveri 2006 et appelait de ses voeuxc l’intégraiton de novuaux profits de fonctionnaire fort deleur expérience professionnel le docotrat en tant qu’expérience professionnelle est il intégré à cette réflexion ?

10 Quels scénarii sont envisageables ? une voie d’accès spécifique aux docteurs avec admissiblité sur titre ?

11 Eovlution de la gestion des personnels ?